Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Back to the original version

La Gambie lance sa campagne de l'Union africaine pour mettre fin au mariage des enfants

  • Gambia becomes the 13th African nation to launch the campaign
  • Discussions on child marriage have already taken place among traditional leaders, children and at the National Assembly
Smiling coast teenagers, Banjul, Gambia. | Photo credit | Nacho Fradejas Garcia

Le 16 juin, la Gambie a lancé une campagne de deux semaines pour mettre fin au mariage des enfants dans le pays. Sous la direction de la Première dame de Gambie, Mme Zineb Yahya Jammeh, la campagne vise à mobiliser les organisations de base dans tout le pays et à sensibiliser aux risques du mariage des enfants.

Selon l'UNICEF, 36% des filles en Gambie sont mariées avant l'âge de 18 ans et environ 7% sont mariées avant 15 ans. La Gambie rejoint la liste croissante des pays pour lancer la Campagne de l'Union africaine (UA) pour mettre fin au mariage des enfants en Afrique .

Efforts pour mettre fin au mariage des enfants en Gambie

Le lancement de la campagne a été suivi par le directeur de la protection sociale, l'ambassadeur de bonne volonté de l'Union africaine pour la campagne pour mettre fin au mariage des enfants, la première dame et un membre du parlement des enfants.

La campagne de la Gambie comprend une série d'activités de sensibilisation sur les effets du mariage des enfants, les activités visant à mobiliser le soutien de la base pour une législation visant à lutter contre le mariage des enfants.

Le 23 juin, des membres du Parlement gambien ont tenu une discussion avec des victimes de mariage d'enfants à l'Assemblée nationale, au cours de laquelle le vice-président a déclaré: «Nous devons utiliser l'approche intégrée. Tout le monde sur le pont pour mettre fin au mariage des enfants ».

Plus tôt ce mois-ci, les chefs traditionnels ont exprimé leur soutien à la campagne et se sont engagés à lutter contre le mariage des enfants dans leurs districts, soulignant l'importance de l'éducation pour les filles.

À propos de la campagne de l'UA pour mettre fin au mariage des enfants

Lancée en mai 2014, la Campagne de l'UA pour mettre fin au mariage des enfants vise à accélérer le changement à travers l'Afrique en encourageant les gouvernements à développer des stratégies de sensibilisation au mariage des enfants et à lutter contre ses effets néfastes.

Plus précisément, il vise à:

  • Déterminer l'impact socio-économique du mariage des enfants
  • Promouvoir la mise en œuvre efficace des instruments juridiques et politiques de l'UA et soutenir l'action politique
  • Supprimer les obstacles et les goulots d'étranglement à l'application de la loi
  • Accroître la capacité des acteurs non étatiques à entreprendre un plaidoyer politique fondé sur des preuves

Initialement prévue sur deux ans, la campagne a maintenant été prolongée pour durer au moins jusqu'en 2017. Quatorze pays Burkina Faso, Tchad, République démocratique du Congo, Éthiopie, Érythrée, Ghana, Madagascar, Mali, Niger, Sénégal, Soudan, Gambie , L'Ouganda et le Zimbabwe ont lancé la campagne jusqu'à présent, d'autres lancements étant prévus plus tard dans l'année et en 2017.