Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Retour à la version anglaise?

Danedjo, Cameroun

Danedjo. Photo credit: ALVF, Cameroon.

L’histoire de Danedjo a été aimablement partagée par notre membre, l’ Association de Lutte contre les Violences faites aux Femmes (ALVF).

Quand Danedjo était assez âgée pour commencer l'école secondaire, elle a déménagé chez son oncle à Maroua, car son petit village n'avait qu'une école primaire.

Quand elle avait 14 ans, son oncle voulait qu'elle épouse un homme dans la mi-trentaine - Danedjo deviendrait sa deuxième épouse.

Quelques mois avant la date prévue du mariage, son amie Aisha, assistante sociale, l'a aidée à s'échapper de la maison de son oncle pour éviter le mariage.

Tout en vivant à Aisha, Danedjo travaillait dur pour gagner de l'argent pendant la journée et aller à l'école le soir. Elle a également assisté aux réunions hebdomadaires de l'Association nationale de lutte contre les violences faites aux femmes (ALVF), une organisation nationale qui œuvre pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes, où elle a rencontré d'autres jeunes femmes qui ont survécu ou, comme elle, ont pu éviter le mariage.

Elles se sont organisées et ont créé l’APAD (Association pour la promotion des droits des filles et des femmes) afin de lutter contre ces pratiques afin que d’autres filles ne soient pas victimes de mariages précoces. Elle est particulièrement soucieuse de s'assurer que les filles restent à l'école et reçoivent une éducation.