Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Back to the original version

Le Libéria lance la campagne de l'Union africaine pour mettre fin au mariage des enfants

Photo credit: Flickr US Aid Africa Bureau 21 December 2007 http://bit.ly/2i0mYrf

La fin de l'année 2016 a été marquée par le lancement au Libéria de la Campagne de l'Union africaine pour mettre fin au mariage des enfants sous le thème «Nous sommes des enfants et non des épouses, sauvez-nous du mariage des enfants». Cela porte à 18 le total des pays ayant lancé la campagne continentale.

Le ministère du Genre, des Enfants et de la Protection sociale a condamné le mariage des enfants et a annoncé que le gouvernement intensifierait ses efforts pour mettre fin à une pratique qui affecte 36% des filles dans le pays.

L'événement de lancement, qui a eu lieu à Tubmanburg, dans le comté de Bomi, le 14 décembre, a rassemblé des femmes, des enfants, des chefs traditionnels, ainsi que l'UNICEF et d'autres partenaires de développement.

L'orateur principal lors du lancement, représentant. Samuel Garya Karmo, de la circonscription électorale du comté de Bomi, a déclaré: «Sans mépriser les valeurs des pratiques traditionnelles dans le pays, il est temps pour tout le monde de laisser les enfants rester des enfants et de ne pas les forcer à se marier en raison des difficultés économiques qu'une famille face à."

La présidente du Forum des représentants des enfants du Libéria, Mme Satta Sheriff, a expliqué que «la tradition et le stigmate de s'écarter de la tradition perpétuent le mariage des enfants dans de nombreuses communautés». Elle a poursuivi: «Fondamentalement, l'inégalité entre les sexes et la faible valeur accordée aux filles sous-tendent cette pratique et, dans la plupart des cas, les mariages d'enfants aboutissent [à] une grossesse chez les adolescentes.»

Le shérif a ajouté que mettre fin au mariage des enfants «améliorera la réalisation des objectifs de développement durable, offrant ainsi aux filles des opportunités équitables de réaliser leurs droits en matière d'éducation et de développement.»

Parallèlement au lancement, Save the Children au Libéria a lancé une campagne de trois ans visant à éliminer les obstacles pour les enfants exclus. La campagne se concentrera sur le mariage des enfants en particulier, le problème ayant été identifié par les enfants à travers le pays comme l'un des principaux défis qui les concernent.

À propos de la campagne de l'UA pour mettre fin au mariage des enfants

Lancée en mai 2014, la Campagne de l'UA pour mettre fin au mariage des enfants vise à accélérer le changement à travers l'Afrique en encourageant les gouvernements à développer des stratégies de sensibilisation au mariage des enfants et à lutter contre ses effets néfastes. Plus précisément, il vise à:

  • Identifier l'impact socio-économique du mariage des enfants
  • Promouvoir la mise en œuvre efficace des instruments juridiques et politiques de l'UA et soutenir l'action politique
  • Supprimer les obstacles et les goulots d'étranglement à l'application de la loi
  • Accroître la capacité des acteurs non étatiques à entreprendre un plaidoyer politique fondé sur des preuves

Initialement prévue pour durer deux ans, la campagne a maintenant été prolongée jusqu'à au moins 2017. Dix-huit pays - Burkina Faso, Cameroun, Tchad, République démocratique du Congo, Éthiopie, Érythrée, Ghana, Libéria, Madagascar, Mali, Niger , Le Nigéria, le Sénégal, la Sierra Leone, le Soudan, la Gambie, l'Ouganda et le Zimbabwe - ont lancé la campagne jusqu'à présent, avec d'autres lancements prévus dans le courant de 2017.

Sources