Mabel van Oranje, fondatrice de Filles, Pas Epouses, assumera un nouveau rôle d’ambassadrice mondiale pour la fin du mariage des enfants

Mabel van Oranje. Photo: Jeroen van der Meyde.

Filles, Pas Epouses nommera un successeur à la tête du conseil d’administration en 2021

LONDRES, 22 janvier 2021 – Mabel van Oranje, militante mondiale et fondatrice de Filles, Pas Epouses : Le Partenariat Mondial pour la Fin du Mariage des Enfants, quittera son poste de présidente du conseil d’administration au cours de l’année 2021, après plus d’une décennie à œuvrer pour la fin du mariage des enfants. Elle poursuivra son travail de leader, d’experte et de militante pour la fin du mariage des enfants dans un nouveau rôle d’ambassadrice mondiale de Filles, Pas Epouses, aux côtés de l’archevêque Desmond Tutu, de Graça Machel et de Sonita Alizadeh. Ce groupe sera élargi en 2021 et, en qualité de coordonnatrice du groupe, Mabel œuvrera à l’établissement de réseaux pour accélérer les efforts vers la fin du mariage des enfants et contribuera à donner une impulsion au mouvement.

Mabel estime qu’après 10 ans au poste de présidente du conseil d’administration de Filles, Pas Epouses, le temps est venu de laisser la place à de nouveaux leaders. Elle quittera ses fonctions au cours de l’année 2021; le moment exact dépendra du processus de recherche et d’intégration de son successeur.

« J’ai commencé à travailler sur la question du mariage des enfants en tant que présidente du conseil d’administration de The Elders en 2010, a déclaré Mabel van Oranje. À l’époque, j’ai été choquée par le peu d’intérêt que suscitait un problème aussi sérieux dont les conséquences sont si graves. Bien vite, il est devenu clair qu’un réel changement des choses nécessiterait un partenariat et une collaboration plus étroite entre les organisations de la société civile, ainsi qu’avec les gouvernements, les agences des Nations Unies, les bailleurs de fonds et les leaders religieux et traditionnels. Filles, Pas Epouses a été créée pour donner les moyens à la société civile de jouer un rôle central au sein de ces efforts.

« Je suis enthousiaste et fière des changements et des progrès énormes que notre mouvement a réalisés au cours de la dernière décennie. La fin au mariage des enfants est maintenant une cible des Objectifs de développement durable. Nous avons des résolutions de l’ONU, des engagements politiques de haut niveau, de nouvelles lois et des stratégies nationales pour la fin du mariage des enfants dans de nombreux pays. Notre mouvement a généré des données probantes sur les moyens efficaces de mettre fin au mariage des enfants et a permis d’obtenir plus de financement et d’engagements de la part des bailleurs de fonds. Néanmoins, il reste encore beaucoup à faire pour veiller à ce que chaque fille puisse décider si elle veut se marier ou non, quand et avec qui. Je suis impatiente de continuer à œuvrer en faveur du mouvement et des filles en ma nouvelle qualité d’ambassadrice pour la fin du mariage des enfants. »

Au cours de la dernière décennie, Mabel a amplement contribué à la stratégie et aux réussites de plaidoyer de Filles, Pas Epouses, ainsi qu’aux collaborations entre le Partenariat et des agences des Nations Unies, des gouvernements de pays à forte prévalence, des États bailleurs de fonds et des fondations privées, entre autres. Elle a également joué un rôle catalyseur dans la mobilisation de ressources pour le secteur. À cet égard, mentionnons la création du Girls First Fund, qui appuie les actions locales pour la fin du mariage des enfants, et l’initiative VOW to End Child Marriage, lancée fin 2018 en vue de mobiliser l’industrie du mariage – une industrie de plusieurs milliards de dollars américains – à l’appui de la fin du mariage des enfants. Mabel est la présidente du conseil d’administration de VOW.

« Pendant dix ans, Mabel a porté la vision de Filles, Pas Epouses, a déclaré Dre Faith Mwangi-Powell, directrice exécutive de Filles, Pas Epouses. Notre partenariat d’organisations de la société civile est passé de 50 à plus de 1 500 membres de partout dans le monde. Nous remercions Mabel pour son leadership indéfectible et ses longues années de service – non seulement dans l’intérêt de notre Partenariat mondial, mais également celui du mouvement pour la fin du mariage des enfants dans son ensemble. Je suis ravie et reconnaissante de savoir que, dans son nouveau rôle d’ambassadrice mondiale, Mabel continuera de nous faire profiter de sa volonté ferme et inébranlable, de son enthousiasme contagieux, de son esprit de collaboration et de ses sages conseils.

« Nous partageons la détermination de Mabel à bâtir un monde où les filles sont libres de faire des choix et de vivre leurs rêves, et nous nous réjouissons de savoir qu’elle continuera d’accélérer les efforts pour la fin du mariage des enfants en tant qu’ambassadrice mondiale. Notre travail est d’autant plus important dans le contexte de pandémie mondiale de COVID-19, qui menace d’anéantir des années de progrès. »

Le conseil d’administration de Filles, Pas Epouses lancera une recherche mondiale au cours des prochaines semaines en vue de trouver le successeur de Mabel. D’ici à sa nomination, Mabel conservera ses fonctions actuelles.


Pour plus d’informations, veuillez joindre Fiona Sinclair, Responsable des communications: media@girlsnotbrides.org / +44 7741 148331

À propos de Filles, Pas Epouses : Le Partenariat Mondial pour la Fin du Mariage des Enfants

Filles, Pas Epouses est un partenariat mondial de plus de 1 500 organisations de la société civile œuvrant dans plus de 100 pays en vue de mettre fin au mariage des enfants et de permettre aux filles de réaliser leur plein potentiel.

Nos membres sont en activité partout en Afrique, en Amérique, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient. Nous partageons la conviction que chaque fille a le droit de mener la vie de son choix et que la fin au mariage des enfants contribuera à un avenir plus sûr, plus sain et plus prospère pour tous et toutes.

Suivez-nous sur Twitter : @GirlsNotBrides ou sur Facebook : /GirlsNotBrides