Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Back to the original version

Récupérer l'espace: COVID-19, les filles du Guatemala et notre collectif

A young woman takes part in a march organised by the Mesa Niña to commemorate the International Day of the Girl in Guatemala in 2019. Photo: Karla Morales

Le premier cas de COVID-19 au Guatemala a été signalé le 13 mars 2020. Depuis lors, la propagation du coronavirus s'est accélérée, et le gouvernement a mis en place - puis assoupli - des protocoles de distanciation physique, de travail à domicile et aux niveaux national et international. restrictions de voyage. Cela a créé des risques supplémentaires pour les filles, y compris les grossesses d'enfants, les mariages et unions précoces et forcés (CEFMU) et les grossesses d'adolescentes. En réponse, nous avons mis en œuvre de nouvelles stratégies de communication et de technologie, réorientant notre travail afin de remettre ces questions dans l'œil public et politique pendant le processus de construction d'une «nouvelle normalité».

Notre crainte est que, si les inégalités sous-jacentes à l'origine du CEFMU - y compris la violence sexiste et l'exclusion des filles des services de base - ne soient pas traitées, l'événement humanitaire actuel pourrait conduire à une augmentation du CEFMU à moyen et long terme.

Notre objectif est de fournir des informations factuelles aux décideurs et aux communautés afin que nous puissions répondre à leurs besoins immédiats et les conseiller en cours de route.

À propos du Comité pour les filles et les adolescents (Mesa Niña)

Le Mesa Niña est un collectif qui œuvre pour la promotion des droits des filles et des adolescents au Guatemala. Le groupe a été formé avec des membres individuels et des représentants d'organisations de base et de jeunesse nationales et internationales en 2012. Il a été créé dans le cadre de la résolution proclamant le 11 octobre Journée internationale de la fille et est renforcé par l'approbation du paragraphe du dispositif qui tient la nation guatémaltèque à faire de la place pour les filles dans l'agenda politique de notre pays.

Au cours des huit dernières années, Mesa Niña a travaillé pour élever la voix des filles et des adolescents au Guatemala et pour promouvoir des changements structurels qui profitent à leurs projets de développement et de vie. Nous surveillons le respect des accords politiques qui garantissent cet objectif primordial, tout en basant notre travail sur ce que ces filles et ces adolescents nous disent de valeur dans leur propre contexte. C'est ainsi que le CEFMU est devenu l'un de nos piliers d'action les plus solides en matière de plaidoyer politique. Nous avons organisé des réunions avec des membres du congrès, tenu des conférences de presse, mené des campagnes et même organisé des marches vers les institutions étatiques chargées de superviser cet agenda pour faire de ce problème - qui touche des milliers de filles et d'adolescents dans notre pays et qui est actuellement largement ignoré - visible.

Travailler dans des moments difficiles, regarder vers l'avenir

Nous avons l'expérience et la volonté de nous adapter à la situation actuelle pour nous assurer que les filles et les adolescents ne sont pas laissés pour compte pendant la période de réponse et de rétablissement au COVID-19. Notre collectif comprend les défis du travail en lock-out et les difficultés à assurer un suivi à distance, mais nous voyons aussi des opportunités. Nous nous sommes adaptés au nouveau paysage, en adoptant de nouvelles stratégies et outils tels que des forums, des formations, des réunions et même la collecte d'informations à distance et virtuelle.

Nous avons réactivé la campagne #LibreParaCrecer (Free to Grow) pour créer une visibilité sur les façons dont les filles et les adolescents ont été particulièrement touchées par la pandémie, partagée dans leurs propres mots. Nous avons développé la conversation en ligne Desde nuestras voces: niñas y adolescentes en el COVID-19 (Dans nos voix: filles et adolescents pendant COVID-19) avec trois jeunes porte-parole de notre programme pour entendre leurs points de vue sur le verrouillage et la prévention des infections.

Nous croyons fermement qu'il vaut mieux écouter avant d'agir et c'est ce que nous faisons. Dans notre collectif, nous visons à récupérer des espaces et, ce faisant, à surmonter cette crise et à faire des progrès sur ce qui est vraiment important: la vie des filles et des adolescents au Guatemala.