Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Retour à la version anglaise?

Pris au dépourvu: donner un sens au mariage des enfants chez les réfugiés syriens au Liban

Auteur: Saja Michael (ABAAD), Susan Bartels (Queen's Univeristy), Sophie Roupetz (Univeristy of Leipzig) Année: 2018

Cette étude examine l'expérience de filles réfugiées syriennes au Liban. Les chercheurs ont invité les communautés à raconter une histoire sur la vie d'une fille syrienne au Liban et ont utilisé un outil de collecte de données appelé SenseMaker® pour leur poser des questions et identifier les thèmes clés issus des 1 422 histoires. Bien que les chercheurs n’aient pas posé de questions sur le mariage des enfants, 40% des récits concernaient ou mentionnaient le mariage d’enfants.

Comme les recherches précédentes, cette étude a révélé que la pauvreté accrue, les problèmes de protection et le manque de services et de mécanismes sociaux et juridiques protecteurs exacerbaient le mariage des enfants chez les filles syriennes.

Une autre conclusion clé de cette recherche est la différence entre la perception qu'ont les hommes et les femmes de la raison pour laquelle le mariage des enfants se produit. Par exemple, les hommes pensaient principalement que c'était dû à une pauvreté accrue, tandis que les femmes pensaient que c'était à cause d'une insécurité accrue. La recherche suggère qu'il pourrait être plus efficace d'utiliser différentes stratégies en fonction du sexe pour répondre aux préoccupations des hommes et des femmes. La recherche a également révélé que dans certains cas, les filles «choisissaient» de se marier, dans l'espoir d'échapper à des conditions de vie difficiles.

TAGS: Rapports Lebanon Syrian Arab Republic Middle East and North Africa Conflict and humanitarian crises Les hommes et les garçons Soutenir les filles mariées Services éducatifs Services de protection de l’enfance