Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Retour à la version anglaise?

Dix ans après la réforme du code de la famille au Maroc: les disparités entre les sexes sont-elles en train de se résorber?

Auteur: Paul Prettitore Organisation: World Bank Année: 2014

Dix ans après que le gouvernement marocain ait amendé son code de la famille («Moudawana»), la Banque mondiale s'est penchée sur l'impact inégal que cela a eu sur les droits des femmes.

Il constate que, bien que l'âge légal du mariage ait été porté à 18 ans pour les filles, le nombre de mariages de moins de 18 ans a augmenté.

Il constate également que les femmes marocaines ont plus de liberté pour décider avec qui elles veulent épouser et sont plus en mesure d'accéder au divorce sans perdre leurs actifs financiers. Cependant, bien qu’ils aient le droit de se marier sans le consentement d’un tuteur, de nombreuses femmes s’abstiennent toujours de le faire.

TAGS: Notes d'information Morocco Middle East and North Africa Human rights and justice