Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Back to the original version

Ressources pour aider pendant COVID-19: Violence sexiste

Girl takes part in a workshop with Garífuna and Indigenous children and adolescents in Livingston, Guatemala. Photo by Priscilla Mora Flores/Colectivo Nómada/Girls Not Brides

Nous savons que les filles et les femmes - en particulier parmi les groupes les plus pauvres et socialement marginalisés - seront probablement les plus touchées par la pandémie. Nous devons travailler ensemble en tant que partenariat pour nous assurer que les filles à risque de mariage d'enfants et les filles mariées ne soient pas laissées pour compte.

C'est pourquoi nous compilons régulièrement des rassemblements de ressources qui pourraient être utiles aux organisations membres de Girls Not Brides en cette période difficile. Ceux-ci sont liés dans cette série de blogs et peuvent également être trouvés dans notre Centre de ressources .

Cette semaine, nous nous concentrons sur le COVID-19 et son impact sur la violence sexiste (VBG) dans différents contextes. Certaines des ressources que nous avons répertoriées peuvent être utilisées par des organisations assurant la gestion des cas de VBG. D'autres appuieront les organisations non spécialisées dans la lutte contre la violence basée sur le genre dans l'inclusion et l'intégration des mesures de prévention du genre et de la violence basée sur le genre dans leur travail pendant les phases de réponse et de relèvement de la pandémie.

RESSOURCES

Note d'orientation: L'impact du COVID-19 sur les femmes , ONU

Cette note met en évidence les principaux impacts et défis du COVID-19 pour les femmes et les filles du monde entier. Il décrit les mesures prioritaires qui devraient accompagner à la fois la réponse immédiate et les efforts de relèvement à plus long terme. Il comprend des sections sur les impacts économiques, les impacts sur la santé, le travail de soins non rémunéré, la VBG, les impacts dans les contextes humanitaires et fragiles et les droits de l'homme.

Pas seulement des lignes directes et des téléphones portables: prestation de services de VBG pendant le COVID-19 , Dorkas Erskine, UNICEF

Cette note présente des idées sur la manière d'atteindre les personnes touchées par la VBG qui n'ont pas facilement accès à une assistance téléphonique. Il présente des options alternatives non téléphoniques, peu ou pas technologiques et fournit des idées pour relier ces «systèmes d'alerte» aux fournisseurs de soutien à distance contre la VBG.

Identifier et atténuer les risques de violence sexiste dans le cadre de la réponse au COVID-19 , de l'IASC et du Global Protection Cluster

Cette note offre des conseils aux acteurs non spécialistes de la VBG qui travaillent dans des contextes humanitaires pour identifier les risques spécifiques au COVID-19 et à la VBG dans leurs secteurs, et pour prendre des mesures pour atténuer ces risques. Il couvre plusieurs secteurs, notamment: la coordination et la gestion des camps, la protection de l'enfance, l'éducation, la sécurité alimentaire, la santé, les moyens de subsistance, la nutrition, la protection, les abris, WASH, et la communication des risques et l'engagement communautaire.

Développer des messages clés pour les communautés sur la VBG et le COVID-19: Orientations préliminaires, 7 avril 2020 , GBV AoR

Cette note offre des conseils aux organisations travaillant avec les communautés pour s'assurer que la lutte contre la VBG est incluse dans leurs communications et stratégies autour du COVID-19. Il fournit des idées sur une communication efficace pour l'engagement communautaire (y compris des conseils sur des aspects tels que le genre, la culture locale et la langue) et l'impact de la pandémie sur la VBG, les services de VBG, la stigmatisation sociale et la santé mentale.

Prévention et réponse à la violence sexuelle et sexiste dans les centres de quarantaine COVID-19: recommandations et bonnes pratiques , CICR

Cette note contient des recommandations et des bonnes pratiques pour la mise en place et la gestion de centres de quarantaine, afin d'atténuer les risques de violence sexuelle et sexiste (SGBV). Il comprend également des recommandations sur la fourniture de réponses efficaces et rapides à la violence sexuelle et sexiste dans les centres de quarantaine, ce qui pourrait aider à soutenir les actions de plaidoyer aux niveaux national et local.