Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Back to the original version

L'Assemblée générale des Nations Unies adopte la résolution de 2013 sur «les mariages d'enfants, précoces et forcés»

Le 21 novembre, plus de 100 États ont coparrainé une résolution appelant à une table ronde sur le mariage des enfants, les mariages précoces et forcés et le programme de développement pour l'après-2015 à l'Assemblée générale des Nations Unies l'année prochaine.

Lisez la résolution
Anglais - français - espagnol - arabe

La table ronde sera l'occasion pour la communauté internationale de réfléchir au manque historique d'attention aux adolescentes dans les efforts de développement, démontré par la persistance du mariage des enfants dans le monde. Ce sera l'occasion de discuter de la manière dont il peut être traité dans tout cadre de développement qui succède aux objectifs du Millénaire pour le développement, qui doivent expirer en 2015.

La résolution fait suite à l'adoption en septembre d'une résolution sur les mariages d'enfants, les mariages précoces et forcés au Conseil des droits de l'homme , qui soulignait la nécessité d'inclure la question dans l'agenda post-2015 et appelait à un rapport sur la prévention et l'élimination de cette pratique.

Cette dernière résolution place la question du mariage des enfants, des mariages précoces et forcés à l'ordre du jour de l'Assemblée générale en 2014 et offre une occasion précieuse de mobiliser des engagements politiques pour aborder la question au plus haut niveau au cours de l'année à venir.

La résolution appelle également le Secrétaire général des Nations Unies à transmettre le rapport du Haut-Commissariat aux droits de l'homme sur les mariages précoces et forcés des enfants et le rapport de synthèse de la table ronde au Conseil des droits de l'homme sur la question à l'ONU. Assemblée générale. Ceci est important car cela contribuera à garantir que les mariages d'enfants, précoces et forcés soient traités comme une question de droits humains et que les deux processus au CDH et à l'AGNU se complètent.

Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme demande à ce que des communications sur les mariages d'enfants, les mariages précoces et les mariages forcés soient soumis à son rapport d'ici le 15 décembre. Le rapport est susceptible de préparer le terrain pour des discussions au Conseil des droits de l'homme et à l'Assemblée générale des Nations Unies au cours de l'année à venir, alors assurons-nous de faire entendre notre voix!

Découvrez comment contribuer ici .

La liste complète des 109 pays qui ont coparrainé la résolution:

Afghanistan; Albanie; Andorre; Argentine; Arménie; Australie; L'Autriche; Belgique; Bénin; Bolivie (État plurinational de); Bosnie Herzégovine; Bulgarie; Burkina Faso; Burundi; Cabo Verde; Canada; République centrafricaine; Tchad; Chili; Congo, Costa Rica; Croatie; Cuba; Chypre; République Tchèque; Danemark; République Dominicaine; Equateur; Guinée Équatoriale; Érythrée; Estonie; Ethiopie; Finlande; France; Géorgie; Allemagne; Ghana; Grèce; Grenade; Guatemala; Guinée; Guinée Bissau; Haïti; Hongrie; Islande; Irlande; Israël; Italie; Japon; Kazakhstan; Kenya; Kiribati; Kirghizistan; Lettonie; Liban; Libéria; Liechtenstein; Lituanie; Luxembourg; Madagascar; Malawi; Maldives; Mali; Malte; Monaco; Mongolie; Monténégro; Maroc; Pays-Bas; Nouvelle-Zélande; Nicaragua; Norvège; Palau; Panama; Papouasie Nouvelle Guinée; Paraguay; Pérou; Pologne; Le Portugal; République de Corée; République de Moldavie; Roumanie; Rwanda; Saint Marin; Sao Tomé et Principe; Sénégal; Serbie; Les Seychelles; Sierra Leone; Slovaquie; Slovénie; Soudan du sud; Espagne; Suède; Suisse; Thaïlande; L'ex-République yougoslave de Macédoine; Aller; Tunisie; Dinde; Turkménistan; Ouganda; Ukraine; Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord; Les États-Unis d'Amérique; République-Unie de Tanzanie; Vanuatu; Venezuela (République bolivarienne du); Zambie