Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Back to the original version

La Zambie adopte une stratégie nationale pour mettre fin au mariage des enfants d'ici 2030

Twelve-year-old Suria attends a UK aid-funded safe space for girls in Zambia. | Photo credit: Jessica Lea | DFID

Le 8 avril, le Gouvernement zambien a adopté une stratégie nationale pour mettre fin au mariage des enfants, rejoignant une liste croissante de pays qui réfléchissent à long terme à la manière de lutter contre une pratique qui prive des millions de filles et de femmes chaque année.

La Zambie a l'un des taux de mariage des enfants les plus élevés au monde. 42% des filles en Zambie seraient mariées avant l'âge de 18 ans, un taux qui n'a pas évolué depuis 2002. La stratégie fixe un objectif intermédiaire de réduction des taux de mariage des enfants de 40% d'ici 2021 en vue de construire «une Zambie libre de mariage d'enfants d'ici 2030 ».

La stratégie quinquennale vise à:

  • Renforcer les réponses multisectorielles afin de réduire la vulnérabilité des enfants au mariage;
  • Faciliter l'élaboration et la révision des politiques et de la législation afin d'assurer une interprétation et une application cohérentes des interventions liées aux enfants;
  • Faciliter un changement positif des attitudes, comportements, croyances et pratiques négatifs dominants afin de réduire l'incidence du mariage des enfants;
  • Faciliter la fourniture de services adaptés aux enfants afin de réduire la vulnérabilité des enfants au mariage des enfants;
  • Mobiliser efficacement des ressources financières afin de permettre la mise en œuvre de programmes visant à réduire la vulnérabilité des enfants au mariage.

Il fait suite au lancement en 2013 d'une campagne nationale pour mettre fin au mariage des enfants, axée sur l'engagement des chefs traditionnels et la réforme des lois. Peter Mucheleka, coordinateur de la Campagne pour mettre fin au mariage des enfants au ministère des Chefs et des Affaires traditionnelles, explique: «En 2013, nous avons réalisé qu'il y avait de nombreuses interventions pour lutter contre le mariage des enfants en Zambie. Le problème est qu'ils étaient isolés. Nous devions agir comme un tout.

Il y a eu de nombreuses interventions pour lutter contre le mariage des enfants en Zambie. Le problème est qu'ils étaient isolés. Nous devions agir comme un tout.

«Nous avons travaillé en partenariat avec un large éventail d'acteurs pour développer une stratégie nationale globale pour mettre fin au mariage des enfants et nous continuerons à travailler ensemble pour en faire un succès.»

La stratégie nationale a été élaborée à travers les ministères, en partenariat avec l'UNICEF et l'UNFPA, et la Coalition des ONG zambiennes pour mettre fin au mariage des enfants, ainsi que le gouvernement du Canada, le Département britannique pour le développement international (DFID) et l'Agence américaine pour le développement international. (TU AS DIT).

La stratégie nationale est l'occasion d'harmoniser ces politiques au profit de l'enfant.

Selon Peter Mucheleka, «la Zambie a une législation complexe en ce qui concerne les droits des enfants. Nous avons des politiques sur l'âge du mariage, l'égalité des sexes, le développement de l'enfant, etc. La stratégie nationale est une opportunité d'harmoniser ces politiques au profit de l'enfant.

Une unité de coordination relevant du ministère du Genre sera chargée d'assurer la collaboration et la coordination fructueuses de tous les partenaires au cours des cinq prochaines années.

Bien qu'un certain nombre de défis demeurent - y compris une volonté politique soutenue, l'allocation de ressources financières et humaines et l'élaboration d'un plan d'action national - la stratégie nationale de la Zambie est un pas en avant important et indispensable. Davantage de pays devraient suivre leur exemple.