Prolongement de la campagne de l’Union africaine jusqu’en 2017

This school girl took part in the Berhane Hewan project, which involved the whole community in discussions about the benefits of educating girls and delaying marriage.

40% des filles en Afrique sub-Saharienne sont mariées dans leur enfance. Le mariage les prive non seulement de leur jeunesse, leur santé et leur éducation, il limite également le potentiel du continent africain. 15 des 20 pays aux taux les plus élevés de mariages d’enfants se trouvent en Afrique.

Afin d’améliorer le sort des filles en Afrique, l’Union africaine a lancé en 2014 sa première campagne régionales pour la fin du mariage des enfants. Initialement prévue pour 2 ans, la campagne a été prolongée jusqu’en 2017.

Pourquoi une campagne régionale ?

La campagne vise à accélérer la fin du mariage des enfants en Afrique en améliorant la prise de conscience sur le continent des effets du mariage des enfants, et en encourageant les gouvernements à adopter des stratégies nationales à cet effet.

La campagne vise notamment à :

  • Déterminer l’impact socio-économique du mariage des enfants
  • Promouvoir la mise en œuvre effective des instruments légaux de l’UA et encourager des mesures concrètes
  • Lever les barrières et les obstacles à l’application des lois
  • Augmenter la capacité des acteurs non gouvernementaux à mener des actions de plaidoyer basées sur des preuves

Où a-t-elle été lancée ?

Neuf gouvernements ont jusqu’à présent lancé la campagne de l’Union africaine dans leurs pays, y compris : le Burkina Faso, le Chad, la République Démocratique du Congo, l’Ethiopie, le Madagascar, le Mali, le Niger, l’Ouganda et le Zimbabwe.

Réalisations de la campagne

En juin dernier, les Etats membres de l’Union africaine ont adopté une Position Africaine Commune sur la fin du mariage des enfants. Celle-ci appelle les Etats membres à mettre en œuvre des plans d’action holistiques pour mettre fin au mariage des enfants, y compris par l’adoption et la mise en œuvre de lois qui fixent l’âge minimum du mariage à 18 ans.

Le Sommet des Filles Africaines

Le 26 et 27 novembre, l’Union africaine organise le Sommet des Filles Africaines pour la fin du mariage des enfants, qui se tiendra à Lusaka en Zambie.

Un moment clé de la Campagne, le Sommet rassemblera des autorités gouvernementales, des Premières Dames, des organisations de la société civile, et d’autres acteurs à travers le continent pour un partage d’expériences et de bonnes pratiques et pour encourager la prise de nouveaux engagements à mettre fin au mariage des enfants.

Filles, Pas Epouses et la campagne de l’Union africaine

Le secrétariat de Filles, Pas Epouses travaille en étroite collaboration avec l’équipe de coordination de la campagne afin d’apporter un appui technique et stratégique. Filles, Pas Epouses est, par ailleurs, membre du comité technique de la campagne.

Le secrétariat du Partenariat travaille à s’assurer que les membres de Filles, Pas Epouses sont au courant des développements liés à la Campagne et qu’ils ont tous les outils pour collaborer directement avec l’UA et les gouvernements.

Nous encourageons les membres de Filles, Pas Epouses dans les pays où la Campagne a été lancée à appeler leur gouvernement à mettre en œuvre cette Campagne de façon effective en réservant un rôle stratégique pour les membres de Filles, Pas Epouses et plus largement aux organisations de la société civile.