Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Retour à la version anglaise?

«Suis-je quelque chose à vendre?» La voix des enfants au cœur de la conférence indienne sur le mariage des enfants

Credit: Women Power Connect

Une récente conférence en Inde organisée par Women Power Connect a réuni des organismes gouvernementaux, des ONG et des populations locales afin de former une stratégie visant à mettre fin au mariage des enfants.

Avez-vous entendu parler de Kanyadaan, une pratique hindoue où, lors du mariage de leur fille, les parents transfèrent leurs droits et leurs responsabilités envers leur fille à leur nouveau gendre? La professeure Ranjana Kumari, présidente de Women Power Connect (WPC), a souligné la pratique lors d'une consultation sur le mariage des enfants organisée par WPC avec la Fondation Ford à New Delhi le 18 avril 2012.

Selon le Dr Kumari, le seul mot, Kanyadaan, qui se traduit par le fait de donner sa fille, met en évidence une discrimination bien ancrée à l'égard des femmes. Le Dr Kumari a audacieusement demandé aux participants: qui a le droit de donner une personne à une autre, et pourquoi la tradition ne dicte-t-elle pas un Balakdan, une pratique similaire où le fils est donné?

Kanyadaan n’est que l’une des pressions sociales qui poussent des millions de filles en Inde à se marier jeunes. Parmi les autres problèmes qui contribuent au mariage des enfants, dont des représentants du gouvernement, des universitaires et des travailleurs sociaux, ainsi que des étudiants, figurent les préjugés sexistes, le manque d'éducation et de conscience sociale, les traditions, la nécessité d'assurer la sécurité de la fille. et peut-être surtout la pauvreté.

Les enfants sont massivement contre le mariage précoce

Pour illustrer l'ampleur du problème du mariage des enfants et montrer que les enfants, souvent non consultés, s'opposent de loin à cette pratique, Mme Jyotsna Chatterji, directrice du Joint Women's Program, a cité des remarques faites par des enfants dans des programmes pour la jeunesse. géré par des femmes locales:

"Chaque enfant devrait avoir le droit de prendre ses propres décisions."

«J'ai été violé constamment par lui et ses amis. Le mariage d'enfants est un abus sexuel. C'est un viol. "

«Le mariage des enfants empêche le développement holistique. Je veux aller à l'école."

«Pourquoi devrais-je me marier avec mes deux frères plus âgés qui vont se marier? Je ne suis qu'un garçon de 13 ans.

«Je vis la vie de célibataire. Je ne sais pas comment me comporter avec ma femme. Je vais à l'école. J'ai 15 ans."

"Suis-je quelque chose à vendre?"

«Il y a des milliers de filles qui, contrairement à moi, n'ont pas la possibilité de quitter les bordels où nous sommes arrivés après le mariage.»

"Chaque fois qu'un enfant est abusé sexuellement, c'est de la violence à son égard."

Comment pouvons-nous faire une différence dans la vie des enfants?

Face à ces voix innocentes, les participants à la consultation WPC ont été instamment priés de réfléchir à des idées créatives et innovantes pouvant amener les individus, les communautés et les gouvernements à faire une différence dans la vie de ces enfants.

Un autre orateur, M. Siwal, a examiné les aspects juridiques de cette question. Il a noté que les taux de condamnation étaient très faibles pour ceux qui violaient la loi sur l'interdiction du mariage des enfants et que, chaque fois que des sanctions étaient infligées, elles étaient laxistes et indulgentes. Il a recommandé que d'autres solutions soient envisagées, telles que la sensibilisation et le traitement des idées fausses. Il a ajouté que nous devrions œuvrer pour garantir le droit à l'éducation et à l'information des filles, y compris celles qui sont mariées.

Tout au long de la convention, les mêmes solutions réapparaissaient. L'importance de l'éducation et de l'accès à l'éducation pour les filles est indispensable - tout le monde est d'accord sur ce point. Pourtant, l'éducation des filles à elle seule ne résoudra pas complètement le problème. Les participants ont convenu que les communautés devaient également être éduquées pour que les perceptions changent et que les traditions commencent à changer.

Le troisième élément important est de traiter des facteurs économiques qui font que les familles se sentent obligées de marier leurs enfants si jeunes. En Inde, il arrive souvent que les parents choisissent d’épouser leurs filles à un jeune âge. Plus la mariée est jeune, plus la dot est faible et plus ils sont obligés de payer le mari et sa famille. Mme Lekhi, avocate principale et conférencière, a souligné que l'éducation de base et l'indépendance économique sont les piliers de l'autonomisation et que toutes les solutions que nous proposons doivent prendre en compte cette réalité pour réussir et être durables.

Les systèmes d’incitation ont été discutés, mais les participants ont convenu que leur impact devait être approfondi, tandis que l’éducation devait être développée comme voie vers l’indépendance économique. En plus de ces solutions personnelles et locales, les participants ont estimé que des directives juridiques concrètes ainsi que des sanctions sévères au niveau national contribueraient à dissuader les personnes de commettre le crime de facilitation du mariage d'enfants et de modifier les perceptions au sein des communautés. À cette fin, une révision de la législation source de confusion, comprenant une définition claire de l'enfance elle-même, est nécessaire si l'on veut que des progrès généralisés soient réalisés.

La prise de conscience du besoin urgent de lutter contre le mariage des enfants est de plus en plus importante en Inde, comme le montre le large éventail de participants à la convention. Après deux jours de discussions, de suggestions et de convergences, les participants sont rentrés dans leurs communautés armés de nouvelles idées et de nouveaux alliés. Le voyage pour mettre fin au mariage des enfants continue.

Cliquez pour lire le rapport complet sur la consultation Women Power Connect «Donner aux filles le pouvoir d'agir en s'attaquant au mariage des enfants» [pdf en anglais]
Lire : Le blog de Desmond Tutu Un message aux hommes et aux garçons sur le mariage des enfants