Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Retour à la version anglaise?

La princesse Mabel van Oranje doit arriver au Mozambique aujourd'hui pour une visite visant à stimuler les efforts visant à mettre fin au mariage des enfants

MAPUTO - Mabel van Oranje, présidente de Girls Not Brides: Le Partenariat mondial pour mettre fin au mariage infantile , arrive au Mozambique aujourd'hui pour une visite de quatre jours visant à soutenir et à encourager les efforts visant à mettre fin au mariage infantile.

Le 11 Avril 2016, le Mozambique a lancé sa Stratégie nationale pour prévenir et combattre le mariage des enfants. La stratégie a été pilotée par le Ministère de la condition féminine, de l'enfance et des affaires sociales, en consultation avec plusieurs ministères, agences internationales, partenaires donateurs et Girls Not Brides Mozambique.

La stratégie repose sur huit piliers essentiels pour mettre fin au mariage des enfants au Mozambique, notamment: une campagne de communication et de mobilisation sociale; améliorer l'accès des filles à l'éducation, aux services de santé sexuelle et reproductive, à la planification familiale et à l'éducation sexuelle; soutien aux filles mariées; et la réforme du cadre juridique.

Au cours de la visite, Mabel van Oranje rencontrera divers groupes qui ont un rôle à jouer dans les efforts visant à mettre fin au mariage des enfants au Mozambique, notamment des organisations de la société civile, des ministres, des groupes de jeunes, des chefs religieux et des chefs traditionnels. Mabel est au Mozambique pour se renseigner sur le travail en cours pour lutter contre le mariage des enfants dans le pays et pour partager ce que Girls Not Brides a appris de ceux du monde entier qui travaillent également à mettre fin à ce problème mondial.

Mabel van Oranje se rendra au Mozambique en tant que cofondatrice et présidente de Girls Not Brides , un partenariat mondial regroupant plus de 600 organisations de la société civile de plus de 75 pays d’Afrique, d’Asie, du Moyen-Orient, d’Europe et des Amériques. Les membres de Girls Not Brides sont unis par leur engagement à travailler en partenariat pour mettre fin au mariage des enfants et permettre aux filles de s'épanouir pleinement.

Opportunités médiatiques

Conférence de presse - 11h30 - 12h00, Radisson Blu Hotel, Maputo

  • Lieu: Hôtel Radisson Blu, salle Zambeze, 141 av. Marginal, Maputo
  • Intervenants: Mabel van Oranje, présidente de Girls Not Brides, Albino Albino Francisco, coordinatrice de la stratégie pour l'élimination de la pauvreté (CECAP) et

Marcia de Castro, coordinatrice résidente des Nations Unies

  • Un communiqué de presse et des photos de la visite seront également disponibles.

Pour plus d'informations sur ces opportunités médiatiques, contactez:

À propos du mariage des enfants au Mozambique

Bien que les taux de mariage d'enfants aient légèrement diminué au Mozambique, la croissance démographique a entraîné une augmentation du nombre réel de filles mariées. Le Mozambique a le dixième taux de mariage d'enfants le plus élevé au monde.

Au Mozambique, près d'une fille sur deux est mariée avant l'âge de 18 ans, 14% à l'âge de 15 ans. Au Mozambique, l'âge légal du mariage est de 18 ans et de 16 avec le consentement parental.

La prévalence du mariage des enfants varie d’un bout à l’autre du pays, mais les principaux facteurs contributifs sont le manque d’accès à l’éducation et la pauvreté, ainsi que les pratiques traditionnelles, en particulier dans les zones rurales. Dans le nord, les pratiques traditionnelles visant les enfants de 10 à 13 ans contribuent au mariage des enfants en soulignant la subordination d'une fille à son mari et à ses aînés, et signifient qu'une fille passe à l'âge adulte et se marie.

Les conséquences pour les filles sont durables et souvent dévastatrices. Les épouses d’enfants au Mozambique font face à un large éventail de conséquences sociales et sanitaires, notamment des taux plus élevés de mortalité maternelle, des complications pendant la grossesse et l’accouchement et un risque plus élevé d’infection par le VIH.

Profil de pays: le mariage des enfants au Mozambique .

la biographie

Mabel van Oranje, présidente de Girls Not Brides

Cliquez pour télécharger. Crédit photo: Jeroen van der Meyde.

Cliquez pour télécharger.
Crédit photo: Jeroen van der Meyde.

Mabel est la présidente du conseil d'administration de Girls Not Brides. De 2008 à 2012, Mabel a été le premier directeur général de The Elders, un groupe de dirigeants mondiaux éminents réunis par Nelson Mandela pour promouvoir la paix et les droits de l'homme. Mabel a dirigé les consultations qui ont façonné la décision stratégique des Elders de sensibiliser le public au problème souvent oublié du mariage des enfants et de créer Girls Not Brides: le partenariat mondial pour mettre fin au mariage des enfants.

Forte de plus de vingt ans d'expérience dans la création de partenariats pour la justice et le changement, la vision de Mabel a vu Girls in Not Brides devenir un partenariat mondial regroupant plus de 600 organisations de la société civile basées dans plus de 80 pays, unis par un engagement à mettre fin au mariage des enfants et à les filles à réaliser leur potentiel.