“Nous sommes des filles, et non des épouses”: l’hymne pour la fin du mariage des enfants – Journée de l’enfant africain 2016

Le 16 juin prochain, en commémoration de la Journée de l’enfant africain, Filles Pas Epouses lance “Nous sommes des filles, et non des épouses”, une chanson pour la fin du mariage des enfants.

La chanson a été composée et chantée par un groupe de jeunes filles talentueuses de Lusaka qui participent au groupe d’autonomisation de l’organisation Continuity-Zambia, un membre de Filles, Pas Epouses.

Regardez la vidéo:

#DAC2016 #FillesPasEpouses #EndChildMarriage

Partagez la vidéo!

Sur Twitter :

  • « Nous sommes des filles, et non des épouses. » Dites NON au #MariagedesEnfants ! #FillesPasEpouses #DAC2016 https://youtu.be/nNyEPFsDILw
  • Il est temps de mettre fin au #MariagedesEnfants en Afrique. Elevez vos voix pour #DAC2016 ! #FillesPasEpouses https://youtu.be/nNyEPFsDILw
  • Ces filles de Zambie ont écrit une chanson pour la fin du #MariagedesEnfants en Afrique. Regardez : https://youtu.be/nNyEPFsDILw #DAC2016

Sur Facebook :

  • Les filles ont des rêves et des ambitions : aller à l’école, poursuivre leurs passions, changer le monde. Le mariage devrait être le dernier de leur souci. Pour la Journée de l’enfant africain, des jeunes filles de Zambie réclament leur droit de dire non au mariage des enfants – en chanson ! Regardez et partagez : https://youtu.be/nNyEPFsDILw #DAC2016 #FillesPasEpouses

A propos du mariage des enfants en Afrique

Le mariage des enfants est un probleme majeur en Afrique. Si nous attendons, il ne fera que prendre de l’ampleur!

  • L’Afrique compte 16 des 20 pays ayant les taux de mariage d’enfants les plus élevés au monde. En Afrique sub-Saharienne, 40% des femmes ont été mariées dans leur enfance.
  • Si nous n’agissons pas maintenant, le nombre de filles-épouses en Afrique risque de doubler d’ici à 2050, et l’Afrique dépassera l’Asie du Sud, devenant la région comptant le plus grand nombre de filles-épouses au monde.

Les jeunes doivent être au coeur de nos efforts pour mettre fin au mariage des enfants en Afrique !

  • Avec près de 200 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans, l’Afrique a la plus jeune population au monde.
  • Les jeunes représentent près de la moitié de la population dans de nombreux pays où le mariage des enfants est courant. Si nous voulons obtenir des résultats à grande échelle, nous devons travailler avec les jeunes.

En collaborant, nous pouvons faire des engagements une réalité, et accélérer le progrès pour mettre fin au mariage des enfants dans toute l’Afrique.

  • Tous les gouvernements devraient élaborer et mettre en oeuvre des politiques intersectorielles, programmes, et plans d’action pour la fin du mariage des enfants et soutenir les filles déjà mariées. Ces initiatives doivent être exhaustives et adéquatement financées.
  • Nous avons tous un rôle à jouer pour mettre fin au mariage des enfants : les gouvernements, les agences et partenaires de développement, les donateurs, la société civile, la jeunesse, ainsi que les filles elles-mêmes. Nos efforts ne doivent pas être isolés ; tous les secteurs doivent être impliqués.
  • Chaque pays africain doit se faire le champion des efforts pour la fin du mariage des enfants dans les forums régionaux tels que la Communauté de développement de l’Afrique australe, la Communauté de l’Afrique de l’est, et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Nous avons l’opportunité de réaliser des progrès sans précédent contre le mariage des enfants. Saisissons notre chance !

  • Un nombre croissant de pays sont actuellement en train de développer ou de mettre en oeuvre des stratégies, plans d’action ou initiatives nationales pour la fin du mariage des enfants.
  • La campagne de l’Union africaine pour la fin du mariage des enfants en Afrique a été lancée dans plus de 12 pays, et d’autres pays ont prévu de rejoindre la campagne en 2016 et 2017.
  • La cible 5.3 des Objectifs de développement durable vise à mettre fin aux mariages d’enfants, aux mariages précoces, et aux mariages forcés à l’horizon 2030.

Si nous accélérons les progrès, nous pourrions diminuer de moitié le taux de mariages d’enfants en Afrique d’ici à 2050. Qu’attendons-nous ?!

A propos de la Journée de l’enfant africain

La Journée de l’enfant africain est célébrée le 16 juin chaque année depuis 1991 en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto (Afrique du Sud). Plus d’informations ici.