Cette page a été traduite par Google Traduction, un service de traduction instantanée. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude de ces traductions.

Back to the original version

«Maintenir l'objectif de mettre fin au mariage des enfants dans les objectifs de développement» Les membres de Girls Not Brides exhortent le Groupe de travail ouvert

Girls Not Brides et 148 organisations membres de 45 pays ont cosigné une lettre aux coprésidents du Groupe de travail ouvert, un groupe chargé d'élaborer un ensemble d'objectifs de développement durable (ODD) pour le programme de développement pour l'après-2015, les exhortant maintenir un objectif distinct et distinct sur les mariages d'enfants, précoces et forcés.

La fin du «mariage des enfants, des mariages précoces et forcés» a récemment été incluse comme objectif dans le projet de rapport préparé par le Groupe de travail ouvert (OWG). En savoir plus sur le mariage des enfants et le programme de développement pour l'après-2015 .

Cependant, ces progrès sont menacés. Le dernier projet de rapport du GTO contient un langage qui n'est pas aussi fort que le projet précédent. En outre, des efforts sont déployés pour combiner plusieurs objectifs sous un objectif de mettre fin à la violence à l'égard des femmes, ce qui éliminerait un objectif distinct sur les mariages d'enfants, précoces et forcés.

Les causes du mariage des enfants sont complexes et systémiques, et bien que la pratique soit en fait une forme de violence, c'est aussi un défi de développement qui prive 14 millions de filles par an de leur avenir et les empêche - ainsi que leurs pays - de réaliser leur potentiel. . Il est essentiel que la prochaine série d’objectifs de développement reconnaisse cette complexité.

  Téléchargez la lettre ou lisez-la ci-dessous.

Ambassadeur Macharia Kamau, Représentant permanent du Kenya auprès de l'Organisation des Nations Unies
Ambassadeur Csaba Kőrösi, Représentant permanent de la Hongrie auprès de l'Organisation des Nations Unies
Coprésidents du Groupe de travail ouvert sur les objectifs de développement durable

Londres, le 4 juillet 2014

Objet: Lettre ouverte concernant l'objectif sur les mariages d'enfants, précoces et forcés

Excellences,

Nous, les organisations soussignées, vous écrivons en tant que membres de Girls Not Brides: The Global Partnership to End Child Marriage. Nous vous exhortons, ainsi que les membres du Groupe de travail ouvert, à maintenir la fin des mariages d'enfants, précoces et forcés en tant qu'objectif distinct de l'objectif 5 (égalité des sexes, autonomisation des femmes et des filles partout). Nous nous félicitons de l'avant-projet révisé des objectifs et cibles proposés, mais nous demandons instamment que la cible 5.3 soit renforcée pour refléter la nécessité explicite de mettre fin aux mariages d'enfants, précoces et forcés, en déclarant «éliminer toutes les pratiques néfastes, en particulier les mariages d'enfants, précoces et forcés. ».

Il est venu à notre attention que des efforts ont été faits pour subsumer les mariages d'enfants, précoces et forcés dans l'objectif de mettre fin à la violence contre les femmes. Les causes des mariages d'enfants, précoces et forcés sont complexes et systémiques - allant de l'inégalité entre les sexes et de la pauvreté aux pratiques coutumières. Regrouper cet objectif sous un objectif sur la violence à l'égard des femmes risque de masquer la nature complexe de cette pratique et les stratégies globales nécessaires pour y remédier. Les mariages d'enfants, précoces et forcés sont en effet une forme de violence, et il est bon de voir que la communauté internationale reconnaît ce point. Cependant, c'est aussi un défi de développement et de droits qui prive chaque année 14 millions de filles de leur avenir et les empêche - ainsi que leurs pays - de réaliser leur potentiel.

Les mariages d'enfants, précoces et forcés ont entravé la réalisation de 6 des 8 objectifs de développement actuels du Millénaire. Cette pratique sape les efforts visant à réduire le nombre de femmes et d'enfants qui meurent pendant l'accouchement et la petite enfance si des filles d'à peine 9 ans se marient et ont des enfants alors qu'elles sont elles-mêmes encore des enfants. Les filles mariées et non scolarisées ne pourront pas contribuer au développement économique et à la prospérité de leur pays, perpétuant les cycles de pauvreté. En fait, une étude récente menée par l'UNICEF au Népal a révélé que le coût économique de la seule perte de scolarité due aux mariages d'enfants, aux mariages précoces et forcés était de 3,87% du PIB.

Une cible autonome sur les mariages d'enfants, les mariages précoces et forcés est non seulement importante pour réduire la violence à l'égard des femmes et des filles, mais elle stimulera également les progrès vers toute une série d'objectifs associés en matière de santé, d'économie et d'éducation. Par exemple, il existe de fortes corrélations entre les taux de mariages d'enfants, de mariages précoces et forcés et les niveaux d'éducation des filles (plus de 60% des enfants mariées dans les pays en développement n'ont pas eu d'éducation formelle). En s'attaquant aux mariages d'enfants, précoces et forcés, les efforts visant à améliorer l'éducation seront accélérés car ils nécessitent un examen approfondi des obstacles à la scolarisation des filles.

Mettre fin aux mariages d'enfants, précoces et forcés est un objectif concret et mesurable qui contribuera de manière significative à la réalisation de l'égalité des sexes tout en accélérant les efforts visant à assurer un avenir sûr, sain et prospère pour tous.

Nous vous encourageons vivement, vous et les membres du Groupe de travail ouvert, à maintenir un objectif distinct pour mettre fin aux mariages d'enfants, précoces et forcés au titre de l'objectif 5 proposé.

Cordialement,

Aamaa Milan Kendra (AMK), Népal
Action pour le développement communautaire, Ouganda
ActionAid International
ADERE, Sénégal
Centre de développement des compétences des femmes afghanes, Afghanistan
Aid Afghanistan for Education, Afghanistan
Alliances pour l'Afrique, Nigéria
Initiative Amani, Ouganda
Service mondial juif américain (AJWS)
Amref Health Afrique
Association Malienne Pour la Survie au Sahel, Mali
Programme anglican pour les enfants, Zambie
Aschiana, Afghanistan
Association Camerounaise des Femmes Juristes, Cameroun
Association D'appui et d'Eveil Pugsada (ADEP), Burkina Faso
Association de Lutte Contre les Violences Faites aux Femmes, Cameroun
Association Maïa, Burkina Faso
Association Malienne Pour la Survie au Sahel, Mali
Association pour la Promotion du Genre et Développement Humain Durable, Cameroun
Association Tchadienne pour le Bien Etre Familial, Tchad
AWAZ Foundation Pakistan: Centre for Development Services, Pakistan
BHORE, Népal
Blue Veins, Pakistan
CARE Ethiopie, Ethiopie
CARE International
Centre pour les droits reproductifs
Centre pour les filles et l'interaction, Malawi
Center for Human Rights, Université de Pretoria, Afrique du Sud
Child Aid Uganda, Ouganda
ChildHelp Inc. Libéria, Libéria
Children and Women Trust, Pakistan
Forum sur la dignité des enfants (CDF), Tanzanie
CHOIX pour la jeunesse et la sexualité, Pays-Bas
Réseau de la société civile et des droits de l'homme (CSHRN), Afghanistan
Forum de la société civile pour les droits de l'enfant au Mozambique (ROSC), Mozambique
Coopération pour la paix et le développement (CPD), Afghanistan
Coordination nationale des associations des jeunes pour la lutte contre le Sida, Tchad
CULP - Centre pour le déploiement des potentiels d'apprentissage, Inde
Defence for Children International Sierra Leone (DEI - SL), Sierra Leone
Commission démocratique pour le développement humain, Pakistan
Réseau des institutions de développement - DIN, Pakistan
Educate the Children, États-Unis / Népal
Empower People, Inde

Centre d'autonomisation et de développement pour l'Afrique (EDCA Cameroun), Cameroun
L'égalité maintenant
Equilibres & Populations, France
Expanding Lives, États-Unis
Forum des éducatrices africaines (FAWE), Gambie
FORWARD - Foundation for Women's Health Research and Development, Royaume-Uni
Fondation pour l'autonomisation des jeunes, Malawi
Libérez les esclaves
G (irls) 20, Canada
Girl Child Concerns, Nigéria
Girl Rising, États-Unis
Organisation des orphelins God Cares, Malawi
Grandmother Project, Italie
Organisation populaire de la santé du Nigéria (GHON), Nigéria
GreeneWorks, États-Unis
Initiative de développement et d'autonomisation des jeunes Halliru (AYDI), Nigéria
HAQ: Centre pour les droits de l'enfant, Inde
Son tour, Népal
Fondation pour la dignité humaine
Mouvement des droits de l'homme: «Bir Duino-Kyrgyzstan», Kirghizistan
Independent Yemen Group, Royaume-Uni
Institute of Health Management Pachod (IHMP), Inde
Instituto Promundo, Brésil
Programme de développement intégré pour l'Afrique (IDAP), Kenya
Comité interafricain sur les pratiques traditionnelles, Éthiopie
Réseau interconfessionnel de lutte contre le sida, Cameroun
Centre international de recherche sur les femmes
Centre international des enfants, Turquie
Alliance internationale contre le VIH / SIDA
Coalition internationale pour la santé des femmes
Organisation iranienne et kurde des droits des femmes (IKWRO), Royaume-Uni
Association irakienne Al-Amal, Iraq
Isa Wali Empowerment Initiative, Nigéria
Mouvement social Jaag, Pakistan
JAGRITI Trust, Inde
Joy for Children, Ouganda
Fondation Kaana pour les programmes de sensibilisation (KAFOP), Ouganda
Fondation Kalinga Kusum, Inde
Organisation de développement de Kehkashan (KDO), Pakistan
Kiota pour la santé et le développement des femmes (KIWOHEDE), Tanzanie
Association LEAD TCHAD, Tchad
Éthiopie légère
Organisation de la jeunesse de Luchenza, Malawi

Mamta Health Institute for Mother and Child, Inde
Men's Resources International, États-Unis
National Council of Jewish Women, Inc, États-Unis
Association nationale de développement intégré (NIDA-Pakistan), Pakistan
ONG PARASTOR, Tadjikistan
Nkumu Fed-Fed, Cameroun
One By One, États-Unis
ONG Génération Femme du Troisième Millénaire, Côte d'Ivoire
Voix de Femmes, Burkina Faso
Organisation d'intérêt public (OPI), Pakistan
Organisation de la jeunesse africaine, Afrique du Sud

Pathfinder International
Peace Foundation, Pakistan
Plan International
Population Action International
Population Matters, Royaume-Uni
Population Media Center, Inc., États-Unis

Programme Intégré de Santé de Reproduction et Familial -PISRF, République Démocratique du Congo
Promundo-US, États-Unis
Protéger et sauver les enfants, Malaisie
Association publique Women's League of Creative Initiative, Kazakhstan
Ligne d'assistance de la Croix-Rouge sur le mariage forcé et les mutilations génitales féminines, Norvège
RESAEC (Réseau des Animateurs pour l'Education des Communautés), Cameroun
Roma Destiny, Bulgarie
Saare Tabitha, Cameroun
Safe Society, Inde
Samrakshak Samuha Nepal (SASANE), Népal
Save the Children, Inde
School Girls Unite, États-Unis
Seeds à Sew International LLC
Service pour la paix Sierra Leone, Sierra Leone
SFBLSP_Burundi, Burundi
Société de développement de Shariatpur (SDS), Bangladesh
Société environnementale de Shohratgarh, Inde
Organisation Sujag Sansar, Pakistan
Association des Femmes Africaines Face au SIDA (SWAA) Niger, Niger
Terre des Femmes - Human Rights for Women, Allemagne
The Awakening, Pakistan
The Coexist Initiative, Kenya
The Hunger Project, États-Unis
The Red Elephant Foundation, Inde
The Wellbeing Foundation, Nigéria
Tostan
Fonds américain pour l'UNICEF, États-Unis
Comité national américain pour ONU Femmes, États-Unis
Unchained At Last, États-Unis
URMUL Trust, Inde

Vikalp Sansthan, Inde
Partenariat mondial Vital Voices
Fondation Voice of Grace, Cameroun
Women and Law in Southern Africa Research and Education Trust (WLSA), Zambie
Women in Alternative Action - WAA, Cameroun
Femmes unies pour l'autonomisation économique, Nigéria
Women Win, Pays-BasWomen Power Connect, Inde
Initiative des femmes pour l'auto-actualisation (WISA), Nigéria
Votre espoir reste confiance, Inde
Association des jeunes pour le développement (YAD), Pakistan
Youth Harvest Foundation Ghana, Ghana
Réseau et conseil jeunesse - YONECO, Malawi
Partenariat jeunesse, Ouganda
Association des femmes juristes du Zimbabwe